Les négociations 2

Vlad : Bon ben finalement, j’ai décidé de grignoter un peu d’Ukraine pour commencer.

Joe : C’est pas trop tôt.

Vlad : Après tout puisque les séparatistes ont envie d’être russes, autant qu’ils soient russes. Du coup, je vais envoyer mes armées pour protéger mon pays, puisque maintenant, les territoires des séparatistes, c’est mon pays. C’est tout à mon honneur, et je m’en félicite. Et après, je ferai pareil avec d’autres petits morceaux de pays plein de gens qui ont envie d’être russes. Je crois qu’il y en a en France, d’ailleurs. Qu’est-ce que t’en dis, Manu ?

Manu : Je suis occupé, là. Je suis en train de budgeter mes nouveaux emprunts pour la guerre à venir.

Vlad : J’ai pas dit qu’il y aurait une guerre. Je cherche pas la guerre, j’ai juste envie qu’on me laisse faire ce que je veux, et qu’on fasse ce que je dis. C’est pourtant pas compliqué… 

Joe : Ah commence pas, hein ?! Mes services de renseignements m’on dit que tu envahirai l’Ukraine, alors tu vas envahir l’Ukraine !

Vlad : J’ai juste dit que j’allais défendre mon pays. Les nouveaux morceaux de mon pays surtout. Ceux dont je viens de reconnaître l’indépendance en accord avec moi-même.

Joe : C’est ça, démerdes-toi comme tu veux… On passe aux sanctions. J’aime ça, les sanctions.

Manu : … et à partir de là on fait exploser l’inflation, et hop, on descend la dette… ah, vous avez dit quelque chose, les mecs ? Je suivais plus.

On se retrouve très prochainement pour la suite des négociations.

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.