News en vrac

Ah, c’est mercredi, et on n’a pas de série Marvel ou Star Wars en vue, donc il ne nous reste plus que nos traditionnelles News COVID ! Le printemps approche et les élections aussi, donc l’optimisme est de mise, et les restrictions tombent une par une. Comme prévu la courbe d’incidence a amorcé une chute qui s’annonçait comme impressionnante, mais ça n’a pas dû trop plaire à tout le monde (d’autant plus que le Variant Omicron et son dérivé, maintenant qu’on les connaît un peu, on n’a plus trop envie qu’ils disparaissent). La levée des restrictions va donc transformer cette courbe qui s’annonçait vertigineuse pour la faire baisser en pente douce, tout le long du printemps. Comme je le précisais dans un article précédent, le virus n’est pas réellement cyclique. Les responsables de la courbe, c’est nous, et si on y ajoute les conditions politiques pour la suspension et la reprise du pass vaccinal, on peut pratiquement tout prévoir, les seules variables étant… les variants. Et c’est vrai que depuis quelque jours, on en a un nouveau (un recombinant cette fois. J’ai l’impression de me retrouver dans un épisode de Dragon Ball avec cette pandémie…) Comme d’habitude, on nous dit de ne pas nous inquiéter à l’avance, et cette fois, on aura probablement raison de pas trop s’inquiéter. Tant qu’un variant ultra-contaminant et pas trop dangereux comme Omicron occupe le terrain, ces variables que représentent les variants et les recombinants deviennent négligeables. Les problèmes de prévisions recommenceront quand le taux d’incidence se retrouvera à des niveaux très bas, et que les compteurs seront pratiquement remis à zéro. Bref, commencez plutôt à vous inquiéter quand on n’aura plus d’Omicron en stock…

Allez, encore une prévision pour la route : malgré la levée du Pass vaccinal, vous vous demandez quand même si les tests payants (pour les non vaccinés) seront toujours obligatoires pour aller dans des endroits dits à risque ? La réponse est non. Les endroits où vous irez voter sont justement des endroits à risque, et on ne va pas vous obliger à payer pour aller voter (déjà que c’est chiant…) Par extension, et surtout pour rester cohérent (parce que c’est important de rester cohérent dans le délire, dans le cadre d’une politique sanitaire), les tests ne seront plus obligatoires nulle part à partir d’une date précise (il en faut bien une) entre fin mars et début avril, période clé pour la levée de toutes les restrictions (entre dix et quinze jours avant le premier tour des élections présidentielles…)

Et pour les non vaccinés qui s’inquiètent de la chute drastique de Likes sur leurs comptes de réseau social depuis la mise en place du pass sanitaire, pas d’inquiétude, la vie sociale sera de retour sous toutes ses formes  : vos réseaux sociaux préférés vont enfin détecter comme une anomalie dans leurs algorithmes qui empêchait vos publications d’apparaître régulièrement sur les murs de vos amis de prédilection, et vous rendait pratiquement invisibles. Il n’y aura plus de problèmes, ça va repartir comme pendant le premier confinement pour au moins quelques mois, avant de revenir à des niveaux relativement normaux par rapport à votre notoriété habituelle, ce qui sera quand même un soulagement pour ceux qui se servent de leurs réseaux sociaux pour leur publicité.

Et de mon côté, je vais pouvoir enfin retourner dans mes festivals de l’année (s’il reste des places) et en prospecter d’autres !

Allez, pour fêter ça, je vais me fendre d’une galerie Marvel, tiens !

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.