Les gouvernements du futur

À cause du nouveau virus, du confinement, et de la crise économique qui en résulte, le futur aseptisé que de nombreux auteurs de science-fiction décrivaient pour les années 2000, et qu’on était surpris de ne pas voir arriver alors que les technologies étaient déjà là, va nous tomber dessus à toute vitesse.

À terme, les efforts des dictatures et systèmes autoritaires pour miner la confiance des citoyens des démocraties en leur propre gouvernement en favorisant la montée de l’intégrisme et de l’extrémisme aura une conséquence majeure : permettre l’accès au pouvoir des grandes corporations, qui deviendront les seuls organismes en lesquels le client aura confiance. Exactement comme vos auteurs de SF préférés vous le prédisaient.

Les signes sont apparus il y a quelques années, quand les corporations ont commencé à se rapprocher des banques pour créer leurs propres cartes et terminaux de paiement (terminaux qui vont vite se transformer en simples applications de téléphone portable), et la mutation va se poursuivre. Pour commencer, attendez-vous à ce que vos entreprises préférées vous fassent ouvrir des comptes qui ressembleront de plus en plus à des fiches d’identité de citoyen, et mettront en valeur votre appartenance à une marque, tandis que les corporations s’isoleront progressivement du reste du monde pour devenir des îlots indépendants dans leur propre pays.

Une bonne illustration de cette tendance est la création par les différents gouvernements de leur application Stop COVID nationale.

Pour résumer, Apple et Google se sont alliés pour construire un framework commun qui facilite la création d’applications de repérage des cas contacts. La France n’en veut pas pour ne pas laisser les américains se créer une porte ouverte sur vos données personnelles, et a créé sa propre application indépendante. Apple et Google sont deux entreprises américaines dont la réputation n’est plus à faire, et Apple donne au moins l’impression de ne faire aucun compromis sur la sécurité, au point d’être parfois obligée de lutter contre son propre gouvernement quel que soit son bord politique (ce que l’administration Biden n’a pas oublié, d’ailleurs). La réputation du gouvernement français actuel mise à part, si vous avez travaillé avec des logiciels gouvernementaux propriétaires, vous savez déjà ce qu’ils valent. Si vous avez travaillé avec les personnes qui les utilisent… vous savez aussi ce qu’elles valent… Si vous laissez vos données personnelles au gouvernement, elles vont de toutes façon finir par se balader dans la nature, pas à cause de complots à la con (là, ce serait plutôt rassurant), mais à cause de l’incompétence et du je-m’en-foutisme du personnel administratif. Donc, maintenant, posez-vous la question : en qui avez-vous confiance ? Votre gouvernement ou vos corporations préférées ? La bonne réponse est bien entendu ni l’un ni l’autre, mais inévitablement, un jour, il va falloir choisir, et finir par vous poser la bonne question : quelle est la situation la moins pire ?

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.