Racisme, violence et culture

Comme je l’écrivais dans 10 ans de galère, la diversité, c’est important et vous n’allez pas y couper. Il y a quelques mois, la mort de George Floyd a provoqué des manifestations mondiales, et les manifestants ont commencé à aller dans l’extrême et casser des statues comme des talibans. HBO Max a retiré de son catalogue Autant en emporte le vent, pour réfléchir à la façon de le réintégrer avec un avertissement sur le racisme imprégnant le film, et ça va continuer. La place des statues à connotation raciste étant dans un musée, on risque de progressivement les fourguer aux musées, au moins pour les sauvegarder. Quand à la culture, on va la lisser de plus en plus. Il y a de grandes chances pour que les livres comme Tintin au Congo soient classés Pour adultes avertis avec un avertissement en début d’album pour que les adultes soient bien avertis. Pareil pour les cartoons, d’ailleurs :

L’atténuation de la prétendue violence dans les cartoons est montée d’un cran. Les vieux Tex Avery racistes étaient déjà devenu indisponibles à la vente, et plus personne ne pouvait fumer dans les cartoons. A présent, Elmer ne pourra plus utiliser d’arme à feu pour chasser Bugs Bunny. Il va y aller à la faux et à la dynamite…

Les anime japonais vont poursuivre leur progression vers l’édulcoration, et les anime pour adolescents vont devenir de plus en plus fades. Si vous voulez un exemple, comparez les premières séries de Saint Seiya et Dragon Ball à leurs versions les plus récentes.

Netflix s’est également tapé une plainte de l’Etat du Texas au sujet du film français Mignonnes pour hypersexualisation de jeunes filles mineures… Bon j’ai pas vu le film, parce que c’est pas trop mon truc, mais ça n’augure rien de bon pour la création artistique. Et ça me rappelle que dans Rage, les personnages ne sont pas tous si vieux. Tuk a 15 ans et Ariane en a 16, et je crois que dans certains épisodes, ils sont largement hypersexualisés, comme on dit au Texas… La bonne nouvelle, c’est qu’au rythme de parution des épisodes de Rage, ils auront largement le temps d’atteindre l’age de la retraite…

Bizarrement, parallèlement à ces mesures pour atténuer la violence et promouvoir le politiquement correct dans les médias de divertissement, le nombre d’extrémistes, d’intégristes et autres populistes semble quand même augmenter. Peut-être que le problème ne vient pas des médias de divertissement, qu’on essaie de censurer à tout va pour faire de nos enfants de gentils petits citoyens…

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.