Les partis politiques du futur

Allez, on continue le couper-coller de tous les petits paragraphes qui composaient les articles de mes pages statiques en accélérant un peu avant le 19 novembre, date à laquelle j’annoncerai l’existence de ce blog dans les news du Rage Website.

Essayer de deviner quels seront les partis de droite et de gauche du futur, ça m’a fait passer le temps pendant le premier confinement, donc les prévisions paraîtront peut-être paradoxalement un peu datées, mais ça reste intéressant (enfin surtout pour moi), donc pas de raison de ne pas remonter ce paragraphe pour en faire un article de blog :

Les partis politiques du futur vont probablement faire leur apparition un peu avant les présidentielles. Suite au premier confinement, on va progressivement assister à l’émergence d’un nouveau socialisme, plus axé sur l’écologie et la solidarité. On en a vu quelques signes pendant le premier confinement, avec l’augmentation des achats de graines et le développement des jardins individuels en réponse à l’augmentation des prix des fruits et légumes (la raison de cette première augmentation est que pendant le premier confinement, vous achetiez exclusivement des fruits et légumes français), qui vont générer une nouvelle forme d’échanges et de nouvelles monnaies parallèles. Il s’agira d’un nouveau mouvement modéré, et qui sera donc attaqué sur tous les fronts par les partis extrémistes de chaque pays et les dictatures et régimes autoritaires qui les financent et leur fournit un support logistique. Attendez-vous donc également à une forte augmentation de la propagande sur les réseaux sociaux.

L’émergence de ce nouveau parti de gauche est d’ailleurs plutôt chaotique, même si tous les signes sont bien là. La propagande tend à augmenter au lieu de baisser, l’extrême droite donne l’impression de devenir de plus en plus forte alors qu’elle s’affaiblit, pour se transformer progressivement en parti de droite populiste, avec un racisme progressivement moins marqué, et de plus en plus politiquement correcte, et ça masque le fait que la gauche est en train de suivre exactement la même évolution : l’intégration les partis polarisés et paranoïaques que sont les extrêmes, qui va générer un nouveau mouvement modéré plus adapté au peuple. Même ce qu’on appelle le complotisme sera intégré à ces nouveaux partis, puisque les mouvements complotistes sont de toutes façons volontairement orientés, avec une couleur politique d’extrême droite ou d’extrême gauche.

Le parti LREM du Président est d’ailleurs appelé à poursuivre sa division, ce qui est une conséquence normale de son évolution. Il réunissait à l’origine des membres des partis de droite et de gauche modérés pour contenter le peuple et tenir tête à l’extrême droite aux présidentielles, et il n’aura pas fallu beaucoup de propagande pour qu’il finisse par énerver tout le monde. Cette division va entrainer en France la création de ces nouveaux mouvements de droite et de gauche, dont tous les membres vont être la cible de la propagande du régime autoritaire préféré de RT, par l’intermédiaire de ses débiteurs que sont nos partis extrémistes.

Avant les présidentielles, on devrait donc retrouver, face à la candidate du RN, soit un candidat de gauche ou de droite (si tout s’est bien passé et que les partis de droite et de gauche sont renforcés), soit un candidat d’un nouveau parti bricolé gauche/droite qui essaiera de se démarquer du précédent (si tout a foiré…)

J’aimerais bien être pessimiste sur les résultats des élections, et penser que le RN va passer, parce que j’aime bien envisager les catastrophes possibles, mais on n’est pas aux USA. Dès que Marine Le Pen devient trop populaire, son prêt est transmis à une nouvelle banque russe qu’on ne connaissait pas, et qui réclame son argent. Le problème est médiatisé immédiatement, et tout le monde se rappelle que voter RN, c’est aussi voter pour une forme d’annexation de la France par la Russie. Poutine tient bien mieux les rênes en Europe qu’aux USA, et chez nous, on devrait avoir le résultat qu’il a prévu : un président modéré au pouvoir, dont la politique est constamment minée par deux partis extrémistes populistes qui donnent l’impression de devenir de plus en plus puissants.

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.