Bande dessinée et politique

Un auteur de BD ne doit pas faire de politique. C’est une phrase qu’on entend depuis les années 60-70, quand la nouvelle génération d’auteurs de BD est devenue de plus en plus politisée, avec une sensibilité très marquée… à gauche, voire carrément gauchiste. Et c’est une phrase qu’on entendait principalement des sympathisants de droite et d’extrême droite de l’époque, pour lesquels un auteur de BD était fait pour faire de petits dessins, amuser la galerie, faire rêver les enfants, et c’est tout. Après tout, si un auteur de BD voulait faire de la politique, il n’avait qu’à faire des études au lieu de dessiner. Notez que personne n’a jamais dit qu’un auteur de BD ne doit pas faire une politique de gauche. Non, c’est plus subtil. Un auteur de BD ne doit pas faire de politique.

Ceci étant dit, voici le dernier paragraphe remanié de mon ancienne page de prévisions politiques, que j’ai à présent complètement effacée. Je comptais le garder pour les prochaines présidentielles, mais au vu de l’actualité américaine post-élections, autant le diffuser maintenant, ça peut toujours faire réfléchir :

Votez

Le parti de Macron a été bricolé à toute vitesse pendant la campagne présidentielle de 2017 pour faire barrage à Le Pen qui, si elle avait eu en face d’elle un candidat de gauche ou de droite, aurait très certainement gagné les élections. Il s’agit donc du premier parti composé à la fois de membres de gauche et de droite, son but presque avoué étant d’appeler les électeurs à tendance politique modérée à voter pour faire barrage, tout en sachant que leurs opinions politiques ne seraient pratiquement pas représentées.

Dans ces cas là, la propagande s’adapte aussi, et les extrémistes vont vous expliquer par A plus B qu’il faut voter pour un candidat qui vous représente ou ne pas voter du tout, et donc en l’occurrence, ne pas voter du tout. Vous allez donc tomber un jour où l’autre sur de sympathiques amis facebook, qui vont décortiquer pour vous les programmes de tous les candidats en se demandant pour qui voter, et finiront par décider de voter Le Pen, parce que c’est son programme qui leur parait le plus intéressant. Ne vous laissez pas avoir. S’il n’y a aucun candidat qui vous représente, votez toujours pour le moins pire. Si vous ne votez pas, c’est le pire qui risque de remporter les élections.

Grâce aux électeurs modérés, Macron a donc été élu, et la propagande s’est encore adaptée, en fabricant ce qu’on appelle un macroniste. Si on suit la logique, un macroniste, c’est quelqu’un qui est à la fois de droite et de gauche. Donc ça n’existe pas. Comme je l’écrivais dans l’un de mes posts précédents, une fois que la gauche et la droite se seront renforcées grâce à ce parti bricolé, le parti de Macron va se diviser, et les tendances politiques seront beaucoup mieux représentées.

En attendant, si vous avez le sentiment qu’aucun candidat ne vous représente, votez toujours pour le moins pire.

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.