Facebook…

Ok, c’est bon, j’ai compris ! Moon Knight, ce sera avec l’acteur de Star Wars, là, et le méchant sera joué par le type qui jouait dans Explorers quand j’étais gamin. Et le fils de Jack Kirby n’est pas content parce que des Domestic Terrorists de la Grande Prise du Capitole se déguisaient en Captain America. Ou portaient des boucliers de Captain America, je sais plus trop, j’ai lu les articles en diagonale… Et y a des gens qui demandent à Marvel de virer le logo du Punisher parce que des types déguisés en Captain America… heu… ah je suis en train de tout mélanger, là… Autant passer au paragraphe suivant avant d’écrire trop de conneries…

Bon, je suis un geek. C’est un fait. Là, maintenant, alors que j’écris ce petit billet, je suis chez moi, dans mon bureau, et c’est un bureau qui a l’air hyper-professionnel et vachement sérieux : quand je lève les yeux, je vois à droite un poster de Dragon Ball par Toriyama et un autre poster de Spider-Man par McFarlane, et à gauche mes statuettes des persos du Conan de John Buscema sculptées par Seth Vandable. Je suis un geek. Donc, évidemment, j’ai droit à un mur Facebook de geek. Mais là, c’est limite trop !

Les algorithmes de Facebook, conçus pour cibler ses utilisateurs et balancer sur leurs murs des trucs adaptées à leurs centres d’intérêt, ça peut devenir un peu fatigant, quand même… Pas étonnant que les intégristes et les nazis se transforment vite en fous furieux…

Allez, ben tiens pour me défouler, je vous reposte mes galeries de trucs de geeks à acheter sur Amazon (et je vous emmerde).

C’est vrai, putain, comme le disait George Orwell (qui était très visionnaire), Facebook, c’est marrant, mais dès fois, ça fait chier…

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.