Les élections américaines, Part 4

Bon sang, j’en reviens toujours pas de La Grande Prise du Capitole du 6 janvier aux USA. On aurait dit un épisode de 24 réalisé par les auteurs de South Park. Ça y est, les USA aussi ont leurs gilets jaunes, contre la dictature insidieuse déguisée et heu mainstream (comme on dit de nos jours), et pour la bonne vieille dictature dégueulasse de nos ancêtres qui s’y connaissaient si bien en coups de ceinture.

C’était une journée vraiment étrange. Les photos des domestic terrorists faisaient penser à ces bons vieux films d’horreur que sont Massacre à la tronçonneuse et La colline a des yeux. La photo du type assis avec les pieds sur le bureau de Nancy Pelosi sentait bon la chaussette et le vieux slip pas lavé, et on a tous découvert le QAnon Shaman, qui ressemblait à un genre de perso spécial de jeu vidéo. Il ne manquait plus que la fumée et la musique sinistre à deux balles. Bon, de la fumée, il y en avait, mais pas sur les photos du Q Shaman… Dommage. Bref, on était en plein délire.

Là-dessus, on a Schwarzenegger qui nous poste une vidéo sur la démocratie avec son épée de Conan… et il y a quelques jours, on a eu la promesse d’un truc encore plus grand et dévastateur pour l’investiture de Biden ! Des manifestations armées prévues devant les parlements des 50 états, entre le 16 et le 20 janvier, et devant le Capitole le 20 janvier. Comme les gilets jaunes, mais avec des flingues.

Alors notez que d’après le FBI les manifestations sont censées démarrer le 16. Pas le 20. Et vous savez que c’est important, parce que vous avez tous lu mon article du 12 novembre. Non ? Bon ben, cliquez sur le lien alors… Dans cet article, j’essayais de prévoir les résultats des élections américaines. Alors je me suis trompé sur quelques trucs (j’étais jeune et naïf), mais si vous lisez l’article jusqu’au bout, vous allez voir qu’à un moment, je mentionne les troubles civils.

Et là, je crois qu’avant de s’inquiéter parce que Trump a les codes nucléaires, les américains feraient mieux de réfléchir à ce qui risque d’arriver en cas de troubles civils… Parce que tout est en train de se dérouler selon l’un des scénarios catastrophe que j’avais imaginé le 12 novembre, et si tout se passe comme prévu, Trump va peut-être rester président pendant quelques mois après le 20 janvier, le temps de planifier une guerre contre un autre pays.

Normalement, il va même nous prévenir. Là pour le moment, il ne peut plus tweeter, donc c’est un peu gênant parce qu’on a moins d’indices, mais dès qu’il commencera à faire un discours dans lequel il condamnera fermement les manifestations de ses propres partisans, et se dira prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour les empêcher, on saura qu’il s’apprête à prendre les pleins pouvoirs. Parce qu’il nous l’aura pratiquement dit. Merci Tweeter de nous avoir coupé de ce moyen de deviner ce qu’il va faire avec plusieurs semaines d’avance… 

Alors je vous rassure tout de suite sur un truc, même dans ces conditions, les USA sont le seul pays qui ne pourra JAMAIS se transformer en dictature. C’est juste impossible. Et il y a une bonne raison à cela : quand un dictateur arrive au pouvoir, sa priorité est d’armer la police et de désarmer tous les citoyens. Aucune dictature n’est possible dans un pays qui se fait un point d’honneur à armer ses citoyens. Le danger, dans ce cas, c’est plutôt la sécession et la guerre civile. Parce que Trump n’est pas le seul à avoir des plans.

Et ça, George Orwell, il l’avait pas vu venir, quand il a écrit 1984.

Et même si tout se passe bien, même si Trump est destitué dans l’urgence et que l’investiture de Biden se déroule comme elle le devrait, même si l’Amérique redevient enfin un grand pays, vous devriez peut-être réfléchir à tous ces événements lors de nos prochaines élections, avant de voter pour un véritable dictateur pour vous débarrasser de ce sentiment oppressant de vivre dans une dictature déguisée et heu mainstream (comme on dit de nos jours)…

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.