Fake News

Pas un jour ne passe sans un article sur la vaccination à la télé ou sur les réseaux sociaux, et il paraît qu’on est tous submergés par les Fake News. Ben moi, je n’en ai pas trop, des Fake News, alors je vais être obligé d’inventer les miennes pour justifier ma réticence à me faire vacciner.

Tout d’abord, un point important : si vous voulez vraiment ne pas avoir de Fake News, et j’insiste sur le vraiment, parce que j’ai l’impression que beaucoup d’entre vous préfèrent les Fake News aux vraies news enveloppées dans du beau papier pour ne pas être trop choquantes (c’est le seul choix qu’on a, de nos jours), il suffit de virer de votre réseau social ou de votre mur tous vos amis poutinistes, d’extrême droite, du rassemblement national (de moins en moins d’extrême droite et de plus en plus inquiétant), et d’extrême gauche. Tant qu’à faire, virez aussi vos copains arabes anti-sionistes et vos copains juifs sionistes (après, si vous virez vos copains d’extrême droite, ils vont disparaître avec). Et n’oubliez pas ces amis bizarres qui se prétendent activistes asiates et font uniquement la promotion de la Chine, comme si les asiates étaient exclusivement chinois… Virez aussi les macronistes si vous arrivez à en trouver en ce moment, et vous verrez que vous aurez une paix royale.

Bon allez, on passe aux Fake news du jour.

Pour commencer, il est inutile d’aller vous faire vacciner pour éviter une quatrième vague. C’est trop tard. La quatrième vague, tout le monde l’attendait pour la rentrée parce qu’on a tendance à confondre une quatrième vague et un confinement, et elle est apparue tout naturellement quelques semaines après la réouverture des bars et restaurants pour s’amplifier quelques semaines après et devenir complètement ingérable en quelques mois… comme les précédentes nouvelles vagues, complètement inattendues elles aussi…

Donc, si vous voulez responsabiliser tout le monde, inutile de leur sortir qu’on ne va peut-être pas pouvoir éviter une quatrième vague par leur faute. Si c’était le but du jeu, le gouvernement aurait réagi beaucoup plus tôt. Non, le but du jeu, c’est retarder la quatrième vague jusqu’en automne en multipliant les vaccinations, réduire les cas graves pour désengorger les hôpitaux, et faire baisser la courbe officielle des contaminations en éliminant les tests. Économiquement, c’est préférable.

Donc faites-vous vacciner pour éviter d’avoir une forme grave du COVID, pas pour éviter une quatrième vague. Inutile également de vous faire vacciner pour ne pas vous contaminer et ne pas contaminer les autres. C’est effectivement très culpabilisant, donc relativement efficace si vous n’en discutez pas avec un connard, mais ce n’est pas comme ça que ça marche. Vous pouvez être vacciné et contagieux. Et si vous avez le privilège de ne pas faire de tests, voire si vous en êtes dissuadés parce que les tests deviennent payants (une cinquantaine d’euros, quand même), vous risquez de vous contaminer et de contaminer les autres (ceux que vous aurez essayé de responsabiliser à grand coups d’arguments qui ne tiennent pas la route). Ce n’est pas parce que le risque diminue qu’il n’existe pas, et ce n’est pas en argumentant que le risque diminue que vous aurez une dispense de responsabilité. Vous aurez une dispense légale, pas morale. À plus forte raison si vous essayez de vous responsabiliser et de responsabiliser les autres…

Faites-vous également vacciner pour avoir le droit de sortir vous distraire, voire (dans le cas de certains de mes boulots d’intérim) pour pouvoir travailler sans avoir à faire de tests tous les deux jours, et peut-être pour être un jour dispensé de porter le masque. Cette phrase vous paraît bizarre ? C’est normal. Quand on est vacciné, il n’y a strictement aucune raison médicale de ne pas faire de test, ni de ne pas porter le masque en intérieur. Là aussi, vous allez bénéficier d’une dispense légale, mais pas morale. Et vous n’allez pas contribuer à une baisse des contaminations. Plutôt l’inverse.

Pas assez de Fake News ? Allez, je vous ai réservé la plus grosse pour la fin. Vous avez entendu dans le discours du président, qu’on allait non seulement vacciner tout le monde avec des objectifs tous les mois, mais en plus exporter du vaccin quand on aura fini et qu’on aura tout plein de doses en rab ? Alors comme je le disais plus haut, la propagande ne me touche pas trop en ce moment, donc je ne sais pas ce qui se raconte dans les milieux autorisés à délirer, mais je suis persuadé que le truc parano que je vais vous écrire, là, maintenant, personne n’y a pensé, parce que tout a été organisé pour qu’on ne puisse pas y réfléchir : en septembre, on n’aura réussi à vacciner avec deux doses qu’environ 70 % de la population française… et on sera en rupture de stock ! Plus de vaccin. Pourquoi ? Je ne sais pas, mais on aura une bonne raison, et je fais confiance aux complotistes pour en inventer plein. Et ce sera une bonne nouvelle pour moi, parce que ça voudra dire que les tests resteront gratuits. Mauvaise nouvelle pour les vaccinés par contre, parce que si le pass sanitaire reste obligatoire (hors confinement donc) en pleine quatrième vague, les tests deviendront obligatoires pour eux aussi.

J’aime bien inventer des théories complotistes. Ça défoule, et ça me fait rêver…

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.