Rage à Brignais !

Ah, ben on dirait que je vais aller à Brignais ce week-end, finalement ! Ouf ! Le président a décidé d’y aller doucement, et de se contenter de rendre la troisième dose obligatoire pour les plus de 65 ans. Tout le reste de l’allocution de ce jour ressemblait à une campagne électorale. Jamais vu un discours aussi positif, d’ailleurs. Après avoir écouté ça, j’avais envie de déménager pour aller en France, tellement il a l’air génial, ce pays ! Et puis je me suis rappelé que j’y étais déjà.

Rien ne dit qu’il n’y aura pas une allocution surprise si la courbe de contamination continue de grimper, mais qu’à cela ne tienne, puisque le Festival de la Bulle d’or de Brignais sera mon dernier festival de l’année. Tous mes autres week-ends seront consacrés à des animations en magasin jusqu’à Noël (ce qui sera quand même un peu plus rentable). Donc, j’aurai seulement à claquer 25 euros de test antigénique pour aller bosser dans mon dernier festival de l’année. Espérons que cette fois, les clients non vaccinés ne se diront pas que 25 euros, c’est trop cher pour aller s’éclater en festival, parce que la dernière fois, c’était un peu inquiétant. Après, sur le principe, je suis d’accord avec eux, sinon, je serai déjà allé voir Eternals au ciné au lieu d’attendre que le film sorte sur Disney+.

Après, comme dans tous les festivals auxquels je participe, je vais me retrouver avec mon test négatif au milieu de plein (j’espère) de vaccinés qui ne se seront pas fait tester parce qu’ils sont dispensés, et ne peuvent donc savoir s’ils sont positifs ou non. Vous voulez savoir pourquoi je ne me fais pas vacciner ? C’est juste un problème de confiance. J’ai confiance en mes méthodes de prévention, et je n’ai pas confiance en celles de mon gouvernement. Allez savoir pourquoi…

En attendant, comme un bonheur n’arrive jamais seul, j’ai reçu de nouvelles versions imprimées de Rage Fléau des démons et Rage Fléau des démons Director’s Cut dont vous allez me dire des nouvelles à Brignais ! Alors je ne vous dis pas lesquelles parce que je ne me suis pas encore connecté à Amazon Kindle pour vérifier si le nouveau programme d’impression est toujours en version Beta ou non. En fait, je ne comprends pas tout avec Amazon. Personne n’annonce rien, mais les résultats des beta-testeurs sont quand même dispos à la vente sur les fiches de livre, et on peut commander nos exemplaires d’auteur… Bon, comme j’ai signé un accord de confidentialité, je ne vais pas vous dire ici de quoi il s’agit, et j’essaierai de vous les vendre en fermant ma gueule au festival, mais ça va pas être évident.

Si vous voulez vous procurer ces nouvelles versions, rendez-vous à Brignais, ce week-end !

En attendant, les rééditions avancent plutôt bien. Les nouvelles éditions des versions numériques de Rage devraient être déployées dans quelques jours, et les nouvelles éditions de Worlds of Rage vont suivre relativement rapidement. Et quelques surprises sont en cours de création sur Amazon ! J’y reviendrai dès que tout sera prêt !

Allez, on se quitte avec une galerie Rage Digital, pour une fois ! Vous pouvez acheter les livres sans risque, toutes les mises à jour seront gratuites ! Et comme toujours, n’oubliez pas que tout l’argent récolté avec les ventes de ces numéros sera réinvesti (en supplément de mes fonds personnels) dans la création de nouveaux numéros !

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.