Les négociations 8

Pendant ce temps, dans un univers parallèle…

Vlad : Bon alors pour commencer, les attaques sur les centrales nucléaires, c’est pas moi, ce sont les ukrainiens. Pour la question des civils, ils peuvent évacuer sans problème pendant qu’on les bombarde. Je n’attaque pas l’Ukraine, je suis en train de la libérer des nazis drogués. Je suis tout à fait prêt à négocier avec son président parce que je suis ouvert au dialogue, tant que tout le monde ferme sa gueule et fait exactement ce que je dis. D’ailleurs si l’Ukraine s’était rendue tout de suite, je n’aurais pas eu besoin de l’envahir. Je veux dire la libérer des nazis drogués. J’ai fait un lapsus. Il ne faut pas interpréter ce que je dis parce que je pèse toujours mes mots : quand je dis que mes forces de dissuasion sont en régime spécial d’alerte, ça veut pas dire que je vais utiliser l’arme atomique. Quand je dis que je ne considère pas des sanctions comme une déclaration de guerre, mais que c’est quand même un peu limite, ça veut dire que je considère que vous ne m’avez pas encore déclaré la guerre. Même si c’est quand même un peu limite. Par contre, si vous ne me laissez pas l’espace aérien au-dessus de l’Ukraine, je vais prendre ça comme une déclaration de guerre. Vu que la seule solution, ce serait de tirer sur mes avions. Voilà.

Manu :

Vlad : Voilà voilà.

Manu : Bon ben… je raccroche alors ?

Vlad : Tu peux raccrocher.

Fin des négociations pour le moment. La suite dans pas trop longtemps.

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.