Disney+ et la censure

Bon ben on dirait que j’en ai encore pour une semaine à vous livrer des articles au compte-goutte. Je vous en prépare un quand même dès qu’on aura des nouvelles du nouveau confinement (dont j’avais prévu la date approximative dès l’annonce du couvre-feu, dans l’article du 10 janvier).

En attendant, j’ai un peu de temps pour réagir à la dernière annonce de Disney, l’une des meilleures nouvelles de ce début d’année : TOUT le catalogue Disney va rester dispo sur Disney+ ! Malgré la conjoncture. C’est pas une bonne nouvelle, ça ?! Alors évidemment, on ne vous l’a pas expliqué comme ça. Là, on est en train de vous rabâcher que Disney a censuré des films pour enfants qui n’avaient rien de choquant, que si ça continue, on va censurer n’importe quoi, bref qu’on prend les enfants de 4 ans pour des enfants de 4 ans. Non, en fait, on prend les parents pour des enfants de 4 ans, et on a souvent raison.

Techniquement, tout sera disponible, mais uniquement sur les comptes Adultes, pas sur les comptes Enfants, ce qui permet d’enlever des comptes Enfant tous les films pour enfant à connotation raciste, misogyne, et autres trucs acceptables pour l’époque, mais pas assez bien pour les enfants de 2021. D’un point de vue moral, c’est très discutable, et d’un point de vue émotionnel, ça donne une excuse à tout le monde pour se mettre à hurler.

Mais d’un point de vue légal, c’est complètement génial : impossible pour les parents de se plaindre auprès de Disney s’ils choisissent eux-mêmes de montrer le film à leurs enfants. Impossible d’être tout fier d’avoir fait interdire un film, vu que dans ces conditions, on ne peut pas. Et Disney n’a même pas besoin de supprimer des films de son catalogue.

Et moi, ça me convient tout à fait, parce que je sais que les enfants qui voudront vraiment voir un film trouveront un moyen de le voir envers et contre tout (surtout que là, il suffit juste de demander à papa et maman), mais aussi parce que c’est un juste retour des choses. De mon temps, on voulait faire interdire les films violents. Et ces gens qui voulaient faire interdire la violence, ce sont les mêmes qui crient maintenant à la censure quand on s’en prend aux films à connotation raciste et misogyne.

Et là Disney a fait taire tout le monde. D’un point de vue légal, bien entendu. Émotionnellement, plein de gens sont très en colère parce que leurs enfants vont être obligés de regarder les Aristochats sur leurs compte adulte, mais… attendez, relisez cette phrase. Vous ne trouvez pas ça complètement con, vous ? On dirait que votre enfant va pouvoir accéder à votre porno sur Disney+ par la faute de Disney et sa censure, là…

Mais légalement, ça marche, et pour les fans de films Disney (et il y en a réellement), je le répète, c’est une bonne nouvelle ! TOUT le catalogue Disney va rester dispo sur Disney+ !

Comme le disait George Orwell dans 2001, l’Odyssée de l’espace, On aimerait bien avoir ça aussi avec les Tex Avery !

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.