Bowling Green Massacre

Bien qu’occupé, entre la réalisation des derniers numéros de Rage et Worlds of Rage, mes boulots d’intérimaire et… la vie en général, je vais quand même essayer de reprendre le rythme, et ne pas louper les dates d’anniversaire, comme ce 2 février, date de l’annonce du Bowling Green Massacre par Kellyanne Conway, un attentat ignoble organisé du temps de la présidence Obama par des réfugiés irakiens radicalisés dans cette petite ville du Kentucky, paisible, ensoleillée et plein de gens heureux. C’était un véritable massacre. Un massacre, je vous dis ! Un massacre très peu médiatisé par les médias mainstream d’ailleurs, trop occupés à publier des fake news. Les salauds, tiens ! Après cette catastrophe, Obama s’est vu obligé d’interdire le programme de réfugiés irakiens, et il avait bien raison ! Et ne riez pas ! Oui, vous, là, dans le fond ! Personne n’a le droit de se moquer du Bowling Green Massacre ! Vous n’y étiez pas ! D’ailleurs personne n’y était, et quand le maire a appris la nouvelle, il était le premier étonné…

À l’époque de cette annonce, le 2 février 2017, on découvrait à peine l’Amérique de Trump, et on est allé de surprise en surprise. Cette annonce du massacre qui n’a jamais existé s’est même retrouvé dans Wikipedia, tellement c’était énorme ! On n’en revenait pas ! Tout le monde postait sur son réseau social des affiches du film tiré de ces événements douloureux qui n’ont jamais existé, tout le monde y est allé de son commentaire… et c’était loin d’être terminé ! On en a réellement eu pour quatre ans ! Quatre ans de présidence complètement Gonzo ! Et c’est enfin fini ! Bon, c’est fini pour les quatre prochaines années, mais rien n’est sûr pour les prochaines élections américaines.

Et vous avez remarqué ce vent d’ennui qui souffle sur la politique américaine depuis l’élection de Biden ? Hé ben c’est comme ça que ça devrait être, la politique. La politique, ça doit pas être un truc à la portée de tout le monde. Ça doit pas pas un truc que le peuple est censé comprendre comme ça, sans approfondir, parce qu’on utilise des mots simples et rentre-dedans pour parler aux cons.

Non, la politique, ça doit être chiant, et avec Biden, c’est vraiment très chiant ! Même en le regardant, on se fait chier ! On a enfin la paix pour quatre ans !

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.