The Falcon and the Winter Soldier, Episode 5

Hé oui, vous l’avez compris, ce sont les news du jeudi (ou plutôt de vendredi dernier) ! Et qu’est-ce qu’il s’est passé à 9H01 , vendredi dernier ?! C’était la friandise Marvel de la semaine sur Disney+, The Falcon and the Winter Soldier !

Et à quoi on a eu droit dans cette épisode ? Une scène d’action sympa au tout début de l’épisode au montage toujours un peu chaotique mais avec quelques améliorations… et une structure narrative qui suit la règle d’or de n’importe quel film au cinéma : quand on a une scène d’action dynamique en tout début de film, on va se faire chier comme un rat mort pendant l’heure qui suit.

Après, on y a quand même eu droit à des scènes intéressantes, bien qu’un peu bizarres quand même. La meilleure scène est bien entendu celle avec Isahia Bradley, qui confirme le titre de l’épisode : il s’agit bien d’un homage à la mini-série Truth. Les scènes d’entraînement de Sam étaient complètement indispensables : si Sam doit porter le bouclier, autant qu’il réussisse grâce à sa persévérance, au lieu de se doper (en espérant que les scénaristes ne vont pas changer d’avis à la dernière minute…) On peut passer sur la longue scène de la réparation du bateau, pleine de bons sentiments, et qui casse un peu les pieds quand même. Le nouveau Captain America n’est condamné à presque rien (relativement) après avoir commis un meurtre pratiquement en direct dans un pays étranger. De son côté, Sharon essaie un peu d’imiter Nina dans l’avant-dernier épisode de la première saison de 24, mais sans trop de succès, tandis que la Contessa loupe son entrée en scène, et se met à cabotiner pour compenser…

La scène de Zemo qui se fait arrêter par les Dora Milaje pour être mené dans une prison américaine du MCU paraît un peu bizarre, mais bien dans la logique un peu farfelue de la série : Bucky a appris dans le dernier épisode que son bras artificiel réparé par le Wakanda est équipé d’un code qui permet aux Dora Milaje de le démonter. Pas inquiet du tout, il demande aux Dora Milaje de réparer aussi la tenue de Falcon. Il n’y a plus qu’à espérer que Falcon ne contrarie pas un responsable du Wakanda en plein vol pour éviter une chute libre… Vu la scène post-générique, on risque d’avoir un combat entre un John Walker dopé, et équipé d’un bouclier en fer blanc et un Falcon pas dopé du tout (mais très motivé), avec un équipement ultra high-tech et un super bouclier.

Bon ben, plus grand chose à dire aujourd’hui. Au niveau des news, les bibliothèques numériques de Marvel et DC ont toujours un décalage de quelques mois avec les nouveautés, mais mon petit doigt me dit que ça va changer, probablement d’ici la fin de l’année. Tant pis pour les libraires, et tant mieux pour moi, parce que comme de très nombreux fans de comics, je m’abonnerai à des bibliothèques numériques uniquement quand les nouveautés seront disponibles immédiatement.

Du coup, de mon côté, je suis en train d’accélérer les mises à jour de mes livres. Ils sont déjà tous sur ComiXology, et je vais progressivement les rendre dispos également sur Apple Books. Si une mutation se prépare, autant viser tous les acteurs majeurs. Pour le moment, les mises à jour de Rage Fléau des démons et Rage Bane of Demons sont en cours de déploiement. Comme je suis en train de corriger quelques problèmes avec les versions imprimées d’Amazon (j’ai été obligé d’ajouter 4 pages de bonus à la nouvelle version pour avoir la possibilité de placer un titre sur la tranche des livres), tous les livres risquent d’être remis à jour dans quelques jours. Ou quelques semaines, ça dépend de la rapidité de la révision des livres.

En attendant, je vous laisse avec une petite galerie de BD et livres en français spécialement pour les vieux. J’ai ajouté les compilations de luxe du Petit Nicolas, à lire absolument pour les fans de Goscinny (oui, je suis un fan du Petit Nicolas et de Conan. C’est bizarre, mais c’est comme ça, et je vous emmerde). Je vous mets la galerie à jour au fur et à mesure.

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.