Loki, Episode 4

Il est génial, ce mot, Genderfluid. Ça fait un peu nordique, et je le verrai bien associé à un nom de Dieu viking. De mon temps on disait juste Bi, mais deux lettres, ça fait pas assez compliqué pour notre époque. Donc, depuis l’épisode 3, on sait que Loki est fluide (normalement, on devrait dire de genre fluide, mais avec le temps, c’est fluide qui va rester). Ça tombe bien d’ailleurs, parce qu’il a annoncé ça à son double alternatif temporel féminin (?) au moment des fêtes des fiertés.

Et depuis l’épisode 4, on sait aussi qu’il est tombé amoureux de son double alternatif temporel féminin, parce qu’il est pas qu’un peu narcissique. Cet épisode commence avec une intro géniale (Help him!) mettant en scène l’arrestation de Loki/Sylvie alors qu’elle était toute gamine, et on continue dans le délire avec tout un tas de scène marrantes, et un Loki tellement gentil qu’on a du mal à croire qu’il ait pu assassiner Coulson par le passé. On en vient à se demander si les Loki ne créent pas des divergences temporelles au moment où ils deviennent super gentils, on ne sait trop pourquoi… Les personnages principaux de la TVA commencent à retrouver leurs souvenirs, et se font tous désintégrer (même Loki), pour ensuite se réintégrer… ailleurs. Mais où ? On le saura dans le prochain épisode, qui s’annonce encore plus délirant, avec notamment un variant Loki dans son costume original (et avec la tête de l’emploi). Un épisode que j’attends avec impatience !

Bon ben, c’est tout pour les news sur Loki (pas grand chose à dire de toute façon). On passe aux news sur mes productions… et il n’y a pas grand chose à dire non plus. Worlds of Rage N°8 est presque terminé, et devrait être disponible vers la fin du mois. En attendant, je continue de remonter mes livres, et augmenter leur nombre d’éditeurs numériques. 10 ans de galère, Rage Fléau des démons Director’s Cut, et les nouvelles versions de Rage Fléau des démons et Rage #1 sont à présent dispos sur Apple Books, Google Play Livres, YouScribe et Kobo. Je suis également en train de lister toutes les bibliothèques publiques numériques qui vous permettront de lire gratuitement (et légalement) Rage Fléau des démons Director’s Cut, mais ça va demander du temps. Pour le moment, j’en ajoute une par jour sur la fiche de la BD à cette adresse.

Allez tiens, je vous laisse encore avec une galerie Glyphs Productions pour la circonstance !

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.