Les négociations 10

Pendant ce temps, dans un univers parallèle…

Volo : Alors, je veux bien que l’Ukraine devienne neutre et non-nucléaire, mais j’ai besoin d’un accord international de garanties de sécurité. Comme ça, s’il nous arrive une tuile, du genre un nazi refoulé au pouvoir de la Russie qui essaie de nous envahir, tous les pays signataires seront tenus de nous assister. À la limite, comme ça, ça me conviendrait.

Manu : Tu veux un truc un peu comme l’OTAN, quoi… 

Volo : Voilà. Tout pareil, mais sans qu’il y ait écrit OTAN dessus.

Vlad : Et comment je fais pour sauver la face, moi ?

Volo : Ben tu te démerdes avec ta propagande, non ? Normalement, t’as l’habitude…

Vlad : Je sais pas encore, j’ai mal à la tête. Tout se passe exactement selon mes plans, mais je suis un peu fatigué, quand même.

Joe : J’ai jamais vu des plans aussi cons. Tu es sûr que ça va, les médicaments ? Faudrait peut-être essayer de déléguer un peu les décisions, là… 

Volo : Et le missile à Mykolaïv pour l’anniversaire de la libération pendant qu’on négocie, il aurait fallu éviter aussi…

Vlad : Non pour le missile, en fait, il y a eu un décalage entre un truc… et… ah, je sais plus… je suis fatigué…

Joe : Peut-être qu’un long séjour dans une maison de repos…

Vlad : Ah toi, ça va, hein ?!

Manu : Bon on fait quoi, alors ?

Vlad : Je sais pas ce qu’on fait. Je vais me coucher, je suis fatigué. On en reparle demain, si je me sens bien.

Manu : Bon, ben je raccroche alors ? Comme d’habitude ?

Vlad : Et une camomille… Une bonne camomille…

Fin des négociations pour le moment. Il paraît que ça avance, mais je sais pas, j’ai un doute. La suite dans un prochain article.

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.