Micronauts

Je suis en train de terminer l’Artist Edition Michael Golden’s Micronauts, paru chez IDW, et il est absolument génial ! Bill Mantlo avait créé un scénario cent fois mieux que George Lucas pour Star Wars, et Michael Golden était absolument fantastique sur la série ! Alors, j’ai ajouté la fiche Amazon du livre à contre-cœur, parce que le livre n’est plus dispo sur Amazon (en supposant qu’il l’ait été un jour), et que je l’avais commandé chez Bud’s Artbooks, l’un des seuls libraires en qui j’ai une totale confiance.

Alors pour la petite histoire, Micronauts, ROM Spaceknight, Transformers et G.I. Joe sont des licences qui appartiennent à présent toutes à Hasbro, mais qui dans les années 80, avaient été cédées à Marvel par leurs propriétaires de l’époque. Comme Marvel le fait actuellement avec Conan, ces personnages avaient été complètement intégrés à l’univers Marvel, puis Marvel en avait perdu la licence, et n’a donc actuellement pas le droit d’en publier des rééditions. Le seul moyen de lire les Micronautes pour un anglophone, c’est d’essayer de trouver les comics d’occasion ou de les pirater. Au niveau des versions françaises ce n’est pas terrible non plus : les premiers Micronautes ont été publiés par Artima dans les années 80 (avec des traductions résumées et tapées à la machine, comme tous les comics couleurs d’Artima), et Artima a arrêté la série pendant la période du dessinateur Pat Broderick. Juste avant la première résurrection du Baron Karza, le méchant le plus réussi de l’Univers Marvel. Suivi par les épisodes de Gil Kane, et Butch Guice. Si vous ne les avez pas lu en V.O. comme moi, qui achetait chaque épisode dès sa parution dans les années 80, vous n’avez pas idée de ce que vous avez raté ! L’épisode Sometimes, the Good Guys loose par Bill Mantlo et Butch Guice était un véritable chef-d’œuvre, et a certainement influencé de nombreux scénaristes de comics de l’époque.

Pour le moment, le seul moyen d’avoir une réédition des premiers numéros dessinés par Michael Golden est de vous procurer l’Artist’s Edition d’IDW (et encore… vous n’aurez pas toutes les pages…), alors je l’ai ajouté à la galerie des indépendants ci-dessous en espérant qu’il revienne sur Amazon un jour. Après, je ne sais pas avec quel prix il va refaire surface…

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.