News en vrac

Quand je vois les posts de mes collègues sur Facebook (je ne suis toujours pas passé à Instagram, je n’ai pas les pouces assez agiles pour taper du texte rapidement), je me dis que j’ai quand même eu raison de créer un blog, même s’il n’est pas très consulté. Après, c’est un peu à moi d’en faire la promo, et je ne prends pas le temps de m’en occuper. Je ne m’occupe d’ailleurs pas de grand chose en ce moment, à part mes boulots d’intérim, les rééditions de mes livres (je devrais avoir du nouveau la semaine prochaine à ce sujet) et mes nouveaux scénarios (là, les nouvelles, ce sera pour un peu plus tard). Avec un blog, je peux m’exprimer un peu comme je veux sans enfreindre de règles strictes.

Tiens, l’autre jour, un collègue a écrit une phrase du genre Si je te le disais, je serais obligé de te tuer, et l’algorithme de Facebook, dans son humour infini, a classé ça Menace de mort, et l’a passé en niveau Je regarde plus attentivement ce que tu publies, petit sacripan. Donc, maintenant, le collègue se méfie un peu de ce qu’il publie, des fois que…

Hé ben sur ce blog, je peux écrire ce genre de phrase sans subir les foudres de la censure. Elle est pas belle, la vie ?!

Bon, ben on passe aux news Marvel/Disney+, avec le dessin animé de la semaine (et un peu de retard). Ben oui, on parle de Marvel aussi, ici. Dans les années 80, j’étais ce qu’on appelait un Marvel Zombie, et j’ai toujours pas changé, au grand dam de mon entourage. Donc, j’ai toujours une pensée dans ce blog (et un petit paragraphe) pour Marvel. Et cette semaine, on a eu droit à un bel homage au Marvel Zombies de Robert Kirkman, avec son Black Panther à la jambe progressivement découpée en tranche (pour nourrir la Scarlet Witch cette fois). Comme d’habitude, l’histoire n’était pas trop inspirée, mais certaines scènes étaient quand même sympas, et les scènes d’action simultanées sont toujours aussi lisibles, donc inutile de vous passer de cet épisode. Vous pouvez y aller sans crainte d’effets secondaires.

Et en parlant d’effets secondaires, je découvre ceux de l’écouvillon (puisque je persiste à ne pas me faire vacciner). En effet, je me tape depuis quelques jours mon allergie chronique à un truc ou un autre (j’ai pas essayé de savoir à quoi) et dont j’ai l’habitude depuis mon arrivée dans le Var, il y a une bonne trentaine d’années. Ça me fait tousser, renifler et me moucher assez souvent, et quand on se tape un test COVID pour aller travailler (négatif, évidemment), puis qu’on n’arrête pas de se moucher, ben on finit par saigner… C’est pas bien grave, mais un peu gonflant, quelque part.

Niveau Pass Sanitaire, une deuxième boîte d’intérim a essayé de me faire passer un certificat de vaccination pour un pass sanitaire… Une deuxième boîte avec laquelle je ne pourrais plus travailler, donc, parce que mon inscription aux missions ne passerait pas dans leur informatique, vu que je ne peux pas leur télécharger de certificat de vaccination (bonjour le secret médical…) Un peu d’argent en moins tous les mois en théorie, mais en pratique, mes autres boîtes d’intérim multiplient les nouvelles missions, donc mes revenus ne varient pas trop. Une chance. Le prix des commissions en revanche (et de tout en général d’ailleurs) a bien varié à la hausse. Pas de chance.

Au niveau des vaccins, pas de pénurie en vue apparemment. Juste un doute croissant au sujet de leur utilité, qui va aller en empirant avec l’augmentation de la couverture du Variant Delta. On va voir où ça nous mène au niveau de la production. Pour le moment, l’OMS conseille toujours de se faire vacciner en mettant en avant la balance bénéfices/risques qui reste toujours acceptable à l’heure actuelle. Bref, des scientifiques nous disent à demi-mot de rester positifs, ce qui n’augure jamais rien de bon. Personnellement, je crois qu’on verra plutôt le bout du tunnel (sanitaire) au deuxième semestre 2022, mais définitivement pas avant.

Allez, je vous laisse avec une galerie d’indépendants, et on se retrouve la semaine prochaine.

A propos Eric Peyron

Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.