Eric Peyron n'est un Expert en Rien. Après trois années de Fac dont deux redoublements, Peyron a commencé les petits boulots en intérim pour gagner un peu de blé. Heureusement, inconditionnel de comics en version originale (à cause de la censure et des traductions lamentables de la plupart des versions françaises de l'époque), Peyron est rapidement devenu traducteur d'anglais autodidacte pour des magazines informatiques des années 1990-2000, puis pour de nombreuses sociétés de traduction. Suite au refus par ces mêmes sociétés d'accepter une augmentation de ses tarifs en vingt ans, Peyron a fini par revenir à ses premiers boulots au SMIC, qui paradoxalement, vingt ans plus tard, rapportent plus que des traductions techniques… Actuellement, l'Expert en Tout fait donc de la mise en rayon, des inventaires et démonstrations en grande surface, monte et démonte des stands d'animation, donne des flyers aux passants dans la rue, distribue des prospectus dans vos boîtes aux lettres, et remplace des affiches dans les toilettes des bars et restaurants. De jour comme de nuit. Accessoirement, il est aussi auteur de BD en auto-édition, mais ça, vous le savez probablement déjà. Bref, Peyron est un type qui ne comprend absolument rien à rien, comme la plupart des imbéciles qui se baladent régulièrement sur les réseaux sociaux, mais ça va pas l'empêcher de donner son avis !

Site Update

Bon, apparemment, j’arrive à publier un nouvel article par jour. Il faut dire que le mois de novembre est quand même assez chargé, entre les américains et leur président qui serait prêt à déclencher une guerre civile pour ne pas finir en taule à la fin de son mandat, les…

Continue reading

10 ans de galère

Pour patienter en attendant les nouveaux numéros de Rage et Worlds of Rage, vous pouvez toujours vous taper mon premier livre, 10 ans de galère, paru il y a environ 2 ans, mais plus que jamais d’actualité : 230 pages de délire verbal sur le monde de l’édition, la création de…

Continue reading

Consommez maintenant

Bon, je crois qu’on peut sereinement se dire que la nouvelle mode “Sauvez les libraires” a été récupérée. La conséquence de cette nouvelle propagande, c’est que vous allez tous vous forcer à attendre avant de consommer, par solidarité pour les petits commerces de proximité qui font tout le charme de…

Continue reading